Dalton telegramme

Chers Lecteurs,

Voici la suite de notre rubrique consacrée au « Hou’tain Rock Festival ». Notre blog s’est penché sur un groupe hors du commun. Le nom de ce groupe à une forte consonance westernienne, il s’agit de «Dalton telegramme».

Ces quatre artistes atypiques, provenant de la région liégeoise, ne ressemblent à aucun autre groupe, car ils ont créé leur propre identité musicale.
« Dalton telegramme » nous plonge dans une atmosphère assez proche des parties de poker jouées dans des saloons respirant le Jack Daniel’s, tout en nous proposant de très jolis textes en français. Leur musique sonne sous des tonalités de Banjos, de guitares, de contrebasses, de planches à percussions, de ukulélés, voir même, d’objets recyclés en instruments. Le tout est réalisé avec une très grande modernité et une légèreté qui nous apaise.

La tenue vestimentaire et la présence scénique ont une grande importance dans le milieu du spectacle, et bien pour couronner le tout, « Dalton telegramme », c’est un look, mais aussi une belle présence avec de véritables musiciens.

Plusieurs titres sont déjà disponibles en attendant leur tout premier album qui va sortir d’ici peu, il s’intitulera «Sous la fourrure», et si vous préférez la magie du live, jetez un coup d’œil sur leur page facebook ou sur leur site internet, pour connaître leurs dates de concerts.

Le succès de « Dalton telegramme » déborde de notre plat pays puisque le groupe se produit en Suisse, en Roumanie, en Pologne et au Québec.
Un grand bravo à ces quatre cow-boys belges qui nous proposent une musique que l’on ne retrouve nulle part. Nous espérons que leur belle aventure perdure, car ils le méritent.

Merci pour votre attention et n’hésitez pas à partager ou à commenter cet article.

Musicalement vôtre…

Malik Malki

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire