Houtain Rock Festival – Glass Museum

Enfin, les vacances sont là! Les festivals ont déjà commencé! C’est pour cela que nous retournons, il y a de cela un peu plus de deux mois, au Houtain Rock Festival. Nous sommes fin d’après-midi lorsque le public rentre dans la salle indoor pour un concert qu’il ne sera pas prêt d’oublier: il fait sombre, la scène est abandonnée pour le par-terre. Un synthé et une batterie se font face. Il y a très peu de micros, nous pouvons voir un set minimaliste.

Deux musiciens prennent place, ils s’appellent Glass Museum et sont originaires de la région de Tournai. Antoine (le pianiste) et Martin (le batteur) ont des influences jazz-rock-electro et s’inspirent de groupe comme BadBadNotGood. Ils ont un talent technique qui s’accorde parfaitement avec leurs compositions: quand ils jouent, ils impressionnent. Pas de paroles, ici il n’y a que de la musique. Et il suffit d’un seul morceau pour conquérir le public.

Les têtes d’affiches sont, elles aussi, présentes et deviennent des spectateurs « lambdas », Glass Museum a ce don pour envoûter son public. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont remporté le Tremplin du Dour festival. Chaque note raconte une histoire que chacun est libre d’imaginer. Leur musique est universelle, pas dans le sens du connu ou du « trop entendu » mais plutôt dans le sens où elle parle à tout le monde.

Vers la fin de leur prestation, ils invitent un ami musicien du groupe précédent, il s’agit de Martin Pichault du groupe Les Détroits du Pélican. Le trompettiste accompagne les deux Tournaisiens et apporte une touche supplémentaire à leur jeu. Cette ambiance amicale reflète bien l’objectif du festival: passer un bon moment entre amis.

Comme le dit cet article, j’ai été subjugué par leur jeu et par leur univers. S’ il y a un groupe à suivre cet été, il s’agit bien de celui-là ! J’ai fait un tour sur leur page Facebook, ils ont préparé une tournée qu’il vous sera impossible de rater: gros festival comme les Ardentes ou plus petit, mais non moins professionnel, comme le BlueBird Festival. Cet été s’annonce Glass Museum.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire